La friche est un terrain qui n’est pas cultivé, où poussent les fleurs sauvages et les herbes folles. Un lieu où se terre la sauvagine, et sur lequel se complaisent les dernières espèces en liberté. Un sol laissé à l’abandon, qui ne reçoit ni engrais, ni poison. Qui ignore le soc de la charrue.

Autant dire, vous l’aurez aisément deviné, que les créateurs auxquels est consacré ce modeste site ne figurent pas sur le fronton des temples de l’art officiel et labellisé. Il s’agit essentiellement de personnes de modeste condition: artisans, ouvriers, paysans ou marginaux. N’y voyez surtout pas des excentricités dépourvues de sens, ou de simples objets de curiosité. Vous vous tromperiez lourdement! Dans cette société terriblement organisée, où le cauchemar sera bientôt remboursé par la sécurité sociale, ils nous offrent le rêve! Dans un monde désenchanté, ces hommes et ces femmes nous ouvrent les portes du merveilleux. A travers ces œuvres qui conjuguent jubilation et subversion, ils révèlent une inventivité débridée. Voyons-y les manifestations d’une imagination sans borne et délivrée de toute contrainte.




Joe Ryczko.



vendredi 16 septembre 2011

Marie Espalieu. L'esprit des branches.

  
  Une  remarquable exposition consacrée à l'oeuvre de Marie Espalieu se prépare à Cahors. Elle réunira pas moins de cent sculptures et peintures. Cet évènement n'a pu se concrétiser qu'au prix d'un long labeur de Jean-François Maurice aidé de Charles Soubeyran. Ils ont su rallier à leur projet de multiples intervenants et fédérer toutes les énergies pour rendre un hommage appuyé au travail créateur de Marie Espalieu, modeste agricultrice lotoise  aujourd'hui disparue. Son oeuvre subsiste heureusement. De nombreuses personnes ont conservé ses surprenantes sculptures bien dans la mouvance de l'art brut. Des portraits de Marie Espalieu  réalisés par Robert Doisneau accompagnent cet évènement. Un catalogue de 132 pages et comportant de nombreuses photos couleurs est disponible (20 euros). 
  Cette expo se tiendra du 15 octobre 2011 au 31 janvier 2012 au Musée de Cahors Henri-Martin, 792, rue Emile Zola. 46000. Cahors. Tél. 05.65.20.88.66.


[Photo: Nelly Blaya. Source: www.musees-midi-pyrenees.fr]

mercredi 14 septembre 2011

Visions et créations dissidentes à Bègles.

    
  La nouvelle édition de l'exposition "Visions et créations dissidentes" se tiendra au musée de la Création Franche à Bègles du 24 septembre au 27 novembre 2011. Elle réunit huit créateurs: Michèle Espada Grégoire, Otto Gilli, Jean Pol, John Van Orsouw, Louis Poulain, Lys Reygor, Catherine Slowik, Claudio Ulivieri. Qu'on se le dise !
  Le Musée se trouve au 58, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny. Bègles. 33130. Tél. 05.56.85.81.73.


[Illustrations: de haut en bas, Catherine Slowik, Louis Poulain, Otto Gilli, Lys Gregor. Source: www.musee-creationfranche.com

jeudi 1 septembre 2011

Galerie Christian Berst: une rentrée hors-les-normes.


  L'art brut n'a jamais été une spécialité franco-suisse comme l'a démontré Lucienne Peiry dans sa programmation des expos à Lausanne. L'universalité de l'art brut ne fait plus de doute. Christian Berst en donne une nouvelle preuve  à travers sa "rentrée hors-les-normes". Cette expo regroupe les oeuvres d'Anibal Brizuela, Rosa Cazhur, Carlo Stella, Albert Mouhadeb, Peter Kapeller, Melvin Way, Loïc Lucas, et Eric Benetto. L'accrochage est visible du 10 au 28 septembre 2011. 

  Galerie Christian Berst. 3-5, passage des gravilliers, 75003 Paris.  Tél. 01 53 33 01 70.


[Illustration: Anibal Brizuela. Source: christianberst.com]

Expo Hey! Modern art et pop culture.


  La Halle Saint-Pierre s'associe à la revue Hey! pour nous présenter les formes populaires de l'art contemporain. Cette exposition qui regroupe une soixantaine d'artistes se veut l'illustration des connivences entre l'art des rues, l'art populaire et marginal. Ces artistes, tels Jean Tourlonias, Clovis Trouille, Hervé Di Rosa, Robert Crumb, Philippe Dereux, se plaisent à brouiller les frontières qui séparent  les appellations d'origine contrôlée.

  L'expo se tient à la Halle St-Pierre,  2, rue Ronsard. Paris 18.  Du 15 septembre 2011 au 4 mars 2012.


[Illustration: Jean Tourlounias. Source: thibaulhuertas.com]

Une erreur est survenue dans ce gadget